Letztes Feedback

Meta





 

ma rentrée à l’université de Bordeaux

L’université Bordeaux Segalen se trouve au centre-ville de Bordeaux et de surcroît dans un bâtiment imposant. La façade donne l’impression d’entrer dans un vieux temple grec. En entrant on a l’impression d’être une personne très importante. Il y a une cour derrière le bâtiment où les étudiants déjeunent le midi. Il y a une bonne atmosphère sur le campus et j'aime étudier là-bas. L’université à Kiel est un grand bloc de béton, alors j’apprécie le changement. Les gens que je rencontre à la faculté bordelaise sont  toujours tous serviables, attentifs et patients. En général, tout est bien organisé pour accueillir les étudiants Erasmus qui arrivent par milliers à Bordeaux chaque semestre. L’inscription se fait rapidement. Après un rendez-vous bref avec la responsable des étudiants étrangers et un paiement de cinq euros j’ai été officiellement inscrite à la fac. Avec la carte d’étudiante en main j’étais prête pour aller à la séance d’introduction au cours de Master 1. Malheureusement la séance ne se déroulait pas dans les beaux bâtiments de l’université mais à Broca 4, j’étais déçue et renvoyée à la réalité. On peut aussi trouver des salles moches à la faculté de Bordeaux 2. Je l’accepte, nous sommes encore en Europe. Ce n’est pas le paradis et le gouvernement manque d’argent pour l’éducation. C’est pareil en Allemagne.

            Apparemment l’université française ne s’occupe pas seulement de l'éducation intellectuelle des étudiants, mais elle propose aussi d’autres activités et de nombreux services. Moi, j’apprécie que l’on puisse se connecter à internet partout sur le campus et qu’il y ait des places avec des prises électriques à la bibliothèque. De plus, si on est resté assis sur sa chaise assez longtemps, il y a aussi un programme sportif. Il y a un immense choix de disciplines sportives. Les étudiants peuvent faire du yoga, du volleyball, de la danse et plein d’autres activités. L’offre est gratuite et attrayante. Il y a une piscine universitaire à Talence et l’accès est gratuit pour les étudiants. Ҫa me fait plaisir de faire de la natation dans un bassin olympique de 50 m de long. Dans les bassins plus petits, il est nécessaire de tourner tout le temps. L’interruption répétée peut devenir énervante. Néanmoins, on trouve aussi des disciplines sportives un peu plus extraordinaires. Il est en effet possible de faire de la planche à voile, des cours de kitesurf ou buggy, du kayak ou du ski dans les montagnes. Ainsi, chacun peut trouver chaussure à son pied. Il y a des concerts gratuits sur le campus et on se préoccupe aussi de l’alimentation des étudiants. Chaque mercredi ils peuvent acheter un panier de légumes et de fruits biologiques pour cinq euros. Par contre, le restaurant universitaire ne propose pas de menus végétariens. On ne trouve pas beaucoup de végétariens en France donc je ne suis pas étonnée qu’il n’y ait pas d’offres végétariennes au restaurant étudiant contrairement aux restaurants universitaires en Allemagne. Je suis déjà assez satisfaite avec le panier.

            Finalement, l’administration française n’est pas aussi rigide que l’administration allemande et j’ai eu du mal à m’adapter. Je ne veux pas juger et je sais que les problèmes sont dus aussi aux difficultés linguistiques. Parfois les Allemands manquent de patience. J’avoue que j’étais énervée par la lenteur française. En retournant en Allemagne je m’attends à avoir des problèmes parce que je l’ai finalement adoptée. J’ai appris que l'on peut résoudre beaucoup de problèmes en attendant que cela se passe.

10.3.13 16:41

Letzte Einträge: mon 1er jour à Bordeaux , ma vie quotidienne, mes cours et mes stages

Werbung


bisher 0 Kommentar(e)     TrackBack-URL

Name:
Email:
Website:
E-Mail bei weiteren Kommentaren
Informationen speichern (Cookie)


 Smileys einfügen