Letztes Feedback

Meta





 

mes cours et mes stages

Pour aller à l’université je prends le vélo. Ce sont quatre ou cinq kilomètres et si je suis vraiment en retard il est possible de les faire en quinze minutes. Malheureusement, je me fâche beaucoup sur mon vélo. Souvent, les automobilistes français oublient les vélos dans les rues. Il est généralement dangereux de prendre part à la circulation. Je suis toujours soulagée  lorsque j’arrive à la place de Victoire. Enfin, il est seulement nécessaire de traverser les voies du tram sans être écrasé et on se retrouve en face de l’université Bordeaux Segalen. Je fais tous mes cours sur ce campus-là.

En Allemagne j’étais plutôt spécialisée dans la pathologie. Au contraire, en France j’ai  décidé d’approfondir ma connaissance dans un domaine différent de la psychologie et je suis entrée dans le Master 2 de neuropsychologie. Se composant de neuf personnes la promotion de neuropsychologie est d’un abord facile. Je n’avais jamais eu la possibilité d’étudier dans une promo si petite. Les professeurs changeaient tous les jours et on se présentait au début de chaque séance. Les sujets varient entre des modèles plutôt théoriques et des questions pratiques. Les jeux de rôle et les entretiens font partie de l’éducation française. Pour la première fois j’ai étudié les techniques thérapeutiques et la façon de s’y prendre avec des patients. D’habitude on apprend seulement les symptômes et le développement d’une maladie. Ce qui m’a surprise dans les cours c’est la préférence pour la psychologie analytique. En Allemagne environ 95% des universités enseignent la thérapie comportementale. Comme la psychothérapie est remboursée par les caisses d’assurance-maladie c’est à eux de décider quel genre de psychothérapie va être utilisé. La thérapie comportementale est plus rapide et donc moins chère. À mon avis les deux genres de thérapie offrent des avantages et des inconvénients. C’est dommage que la psychanalyse ne soit pas un sujet aussi important dans mes études. En France, j’avais la possibilité de m’approcher du sujet. Pour la première fois on m’a demandé quelles émotions le patient suscitent chez moi. Dans la psychanalyse on pense que la famille et l’éducation ont un impact profond sur la personne. Les thérapeutes comportementales traitent principalement des mauvaises cognitions. J’ai essayé de trouver des livres sur le sommeil à la bibliothèque. À la place de livres scientifiques sur l’importance du sommeil en ce qui concerne le traitement des informations et des émotions, je suis tombée sur les interprétations des rêves et la signification de chaque détail. Par contre, il y a des questions où la thérapie comportementale donne des meilleures réponses ou peut-être seulement des réponses plus crédibles. Comme toujours, ni l’une, ni l’autre solution n’est parfaite, mais il faut trouver un moyen.

            Je ne fais pas de stage en France, mais j’ai eu un examen oral à la fin du premier semestre. Là, j’ai présenté une étude de cas et j’étais très anxieuse avant. Pendant la présentation les étudiants français ont continué à me sourire. La présentation était presque incompréhensible et mal préparée. Le fait, que les Français soient restés gentils et patients quand même était représentatif de mon année d’Erasmus. Ils sont superbes, les Français.

23.3.13 18:35

Letzte Einträge: mon 1er jour à Bordeaux , ma rentrée à l’université de Bordeaux, ma vie quotidienne

Werbung


bisher 0 Kommentar(e)     TrackBack-URL

Name:
Email:
Website:
E-Mail bei weiteren Kommentaren
Informationen speichern (Cookie)


 Smileys einfügen